PERSPECTIVES - 230 Rue James Watt / TECNOSUD - 66100 Perpignan | 04 68 34 45 98 | Envoyez-nous un mail

Se connecter

Accueil
Portraits
Jordi Mach Eveil Rando

Jordi Mach Eveil Rando

Jordi Mach Eveil Rando

Ma famille paternelle est originaire des Albères, qui ont été mon terrain de jeu pendant l’enfance. D’abord ornithologue et entomologiste en herbe, j’ai commencé à me passionner pour l’archéologie en voyant mes grands-parents participer à la restauration de la chapelle du Vilar.

Cela m’a amené à des études d’archéologie et d’histoire à la faculté de Perpignan puis d’Aix-en-Provence où j’ai soutenu en 2004 ma maîtrise sur le verre médiéval.
À la fin de ce cursus, qui aurait dû me mener à un poste de chercheur, j’ai réalisé qu’un travail sédentaire ne me conviendrait pas. Il me fallait être sur le terrain, dans la nature. Pour assurer mes besoins, j’ai gardé en été un troupeau en estive dans la Réserve de la Preste. Le contact avec les animaux et l’expérience de la montagne m’ont conforté dans mon goût pour cet environnement.
La rencontre avec un accompagnateur de randonnées m’a donné l’envie de pratiquer cette activité en l’associant à la découverte de l’environnement et du patrimoine. C’est comme cela que je me suis lancé dans le Brevet d’accompagnateur en montagne tout en continuant l’été mon activité de vacher en estive, cette fois-ci en Cerdagne.

Par le biais de l’association Imp-Actes dont j’ai monté une antenne locale, j’ai fait l’expérience de classes de patrimoine et d’animations autour de l’archéologie.
Mes diplômes acquis, il me fallait envisager une activité rémunérée. C’est alors que j’ai rencontré le conservateur de la Réserve d’Eyne. La Maison de la vallée se développait et il avait besoin de quelqu’un pour assurer les balades archéologiques et faire de l’éducation à l’environnement.
Pour pouvoir assurer un plein temps, j’ai aussi travaillé au Bistrot de Pays et pendant la saison d’hiver à l’Épicerie. Mais j’éprouvais le besoin de me recentrer sur mes activités de prédilection et je voulais pouvoir développer des projets personnels. Ma compagne, Marie, cherchait à ce moment-là un statut pour exercer son activité et je l’ai accompagnée à une “info-co” de Perspectives en Cerdagne.

J’ai découvert avec intérêt le fonctionnement de la coopérative et quelques mois plus tard, à la fin de l’été 2009, apprenant que la coopérative pouvait intégrer mon activité, j’ai franchi le pas.

Éveil Rando est ma boîte à outil, une assise qui me permet de faire connaître mes compétences et de proposer mes différentes prestations.
J’ai commencé rapidement mes premières sorties en montagne, puis assuré la rédaction d’un livret sur le jardin botanique de la Réserve d’Eyne. La rando est le moteur de mon activité, même si elle n’est pas la plus rémunératrice. Elle m’est indispensable pour partager mon goût pour l’environnement et le patrimoine avec des publics très variés. Lors des soirées en montagne, j’y associe le conte.
Pour me perfectionner, j’ai suivi une formation de trois semaines au Centre de littérature orale d’Alès. C’est à ce moment-là que l’archéologie m’a rattrapé.
Avec l’aide de Perspectives, j’ai pu répondre à un appel d’offre du Parc naturel régional qui m’a confié une étude sur la valorisation du patrimoine dans le massif des Camporells.

Le conservateur du Pôle archéologique départemental, connaissant mon parcours et sachant que j’avais un statut, m’a contacté à l’automne 2010 pour une mission d’inventaire au dépôt archéologique de Perpignan, qui a été renouvelée. Puis, c’est la Mairie d’Elne qui m’a demandé d’organiser le dépôt archéologique de la ville. C’est avec beaucoup de plaisir que je me suis replongé dans l’archéologie. Mes activités ayant des saisonnalités différentes, je peux les mener toutes sans trop de difficultés en développant de nouveaux projets.
Perspectives m’a également ouvert l’accès à un diplôme d’université “Conduite de projet dans l’Économie Sociale et Solidaire” dans le cadre du CIF.
La formation sur les Scops m’avait donné d’entrée l’envie d’aller plus loin dans l’expérience et c’est pourquoi j’ai répondu positivement à la proposition de devenir associé. C’est chose faite depuis juin 2011.
J’ai maintenant envie de partager mon expérience de la coopérative, en faisant des “infos-co” en Cerdagne-Capcir, pour lesquelles je suis en train de me former.

Perspectives m’a permis d’acquérir un statut et de mieux me positionner. Je me sens soutenu, notamment quand il s’agit de répondre à des appels d’offre complexes et je sais que je peux moi aussi apporter des idées.

Soyez le premier à commenter


Perspectives Coopérative d’activités et d’emploi | Tous droits réservés © 2014